Cérémonie d’assermentation, M. Farine

Discours de M. Farine, Président du Comité de Direction, à l'occasion de la cérémonie d'assermentation du 23 mars 2018

Mesdames, Messieurs, en vos titres et fonctions,

Chers invités, chers amis de la POL,

Au moment  de célébrer les 10 ans de la POL au SwissTech Convention Center, il me semble pertinent de faire référence aux notions d’innovation et de valorisation, deux notions placées par l’EPFL au cœur de sa mission, notamment par le soutien qu’elle apporte aux start-up et à l’entrepreneuriat.

Dès lors, permettez-moi de comparer les débuts de notre Association à ceux d’une start-up : une jeune entreprise, souvent innovante, promise à une croissance importante et rapide, et qui tend à se développer dans un contexte de forte incertitude.

A sa création, l’idée même de réunir les différentes polices municipales de l’Ouest lausannois était  innovante et prometteuse. En ce temps-là , en matière de collaboration et de synergie dans  le terrain, c’était déjà une évidence . Une volonté politique affirmée, l’entrepreneuriat et le courage de quelques décideurs auront permis de faire le pas… C’est ainsi que l’Association « Sécurité dans l’Ouest lausannois » se constitue en 2008 et institue la POL, soit le regroupement de toutes les polices communales de l’Ouest lausannois sous une même gouvernance politique et opérationnelle.

Avouez, Mesdames et Messieurs, qu’il fallait oser, dans la mesure où, à l’époque, l’actuelle organisation policière n’était pas encore arrêtée. La prise de risques à la création de la POL était  bien réelle et l’aventure aurait pu se stopper net…  Le peuple vaudois en a décidé autrement .

La  POL avait donc le droit d’exister, mais ce droit était, à l’entrée en vigueur de la loi en 2011, encore provisoire. Notre police devait en effet se développer et évoluer dans le cadre de la nouvelle organisation policière vaudoise, dite « police coordonnée », sur de nouvelles bases légales attribuant de nouvelles compétences mais également de nouvelles exigences !

Dès lors, la troupe était au front, la direction préparait l’avenir et le monde politique soutenait la démarche. Tout fut mis en œuvre pour obtenir l’accréditation définitive dans le délai requis.

Les défis furent  multiples et permettez-moi, Mesdames et Messieurs, d’en mentionner quelques-uns.

L’effort financier important, qui fut concédé sur une courte période par les communes associées, aboutit à la mise en place d’une politique de recrutement intensif. Cette politique, favorisant l’engagement d’aspirants, fait que les effectifs minimums exigés sont rapidement atteints.

Pour répondre aux normes actuelles du code de procédure pénale, il s’est agi de regrouper les différentes entités de la POL sous un même toit et de mettre en conformité ses infrastructures. Ce qui fut fait en 2014 , en prenant possession des locaux de l’Hôtel de police.

Enfin, une nouvelle politique salariale, en partie calquée sur celle pratiquée au Canton, fut élaborée. Elle devrait notamment contribuer à l’harmonisation des statuts du policier vaudois.

Après tous ces efforts, la POL obtint son accréditation en 2015. Elle répond maintenant aux exigences légales. Une nouvelle étape est ainsi franchie, Mesdames et Messieurs, la start-up est devenue PME. La POL a bien pris sa place.

Je retiens également de ces dix années, la volonté et les actes de ces hommes et de ces femmes, élus, commandants, cadres, collaborateurs civils ou simples agents, qui ont porté au quotidien ce projet et qui, ensemble, ont ainsi permis de faire de la POL ce qu’elle est aujourd’hui : une police qui remplit son mandat sur le terrain avec efficacité et entregent.

A sa manière, chacun d’eux a contribué à la dynamique extraordinaire du développement de la POL. Certains ont initié sa métamorphose, d’autres l’ont conduite, et la plupart d’entre eux l’ont affrontée – avec succès. Affrontée, car même si le changement est une constante dans la vie humaine, respectivement dans un système, le changement restera toujours un signe de crainte, de doute, de remise en question, de frustration, d’opposition, que d’inspiration, de courage, d’enthousiasme, d’engouement, d’exaltation, voire de fierté .

La POL a grandi par étapes, sa construction est avant tout une aventure humaine, une aventure intense, qui, au fil des années, fut entremêlée de moments de satisfaction, voire de grâce, mais aussi de situations compliquées, et même de crise… Eh oui, ce genre de chose que personne ne souhaite fait également partie de notre parcours.

Et alors, Mesdames et Messieurs ? Ne dit-on pas qu’un « malheur renferme toujours une leçon et avec lui son lot de changements »… et que justement « le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer et innover et non pas pour se battre contre les agissements du passé ? » En appliquant ce principe chaque fois que ce fut nécessaire, la POL a pu avancer, a pu grandir.

Et après 10 ans, la POL est fière de son parcours, elle est fière de ses acteurs, elle est fière de ses actions, elle remercie ses admirateurs et se rit de ses détracteurs.

La POL va appréhender l’avenir comme elle l’a toujours fait : sans retenue, mais en tenant compte de l’évolution de l’environnement dans lequel elle interagit. Elle sera attentive aux intérêts du citoyen de l’Ouest lausannois et du canton, aux intérêts de son personnel, et elle le fera riche de la confiance qui lui est témoignée par nos huit communes associées et mandataires.

Je terminerai ici mon intervention par une citation  que j’apprécie tout particulièrement et que je considère appropriée à la situation :

Le scientifique et auteur américano-russe, Isaak Asimov, a dit : « Dans la vie, la seule constante est le changement, un changement continuel, un changement inévitable. Aucune décision ne peut être prise sans prendre en compte, non seulement le monde comme il est, mais aussi comme il sera. »

En fêtant ses 10 ans, Mesdames et Messieurs, la POL n’inscrit pas une nouvelle étape à son histoire, mais fixe un repère pour son avenir. Un autre jalon sera à nouveau fixé pour 2028 : la POL aura 20 ans et sera passée, j’en suis persuadé, par bien d’autres étapes. Je ne serai plus le président de cette Association, ni même un élu, mais un simple invité – peut-être… – qui ne voudrait pour rien au monde manquer cet événement marquant.

Il me reste encore à remercier, sans les nommer à titre personnel, l’ensemble des personnes qui au quotidien contribuent, de loin ou de près, à la sécurité des citoyens et du patrimoine de l’Ouest lausannois, chère à nos huit communes associées.

Vive la POL !

Merci de votre attention.