Pas touche! Smartphone au volant, risque d’accident

La Police de l’Ouest lausannois (POL) démarre une nouvelle campagne contre l’utilisation des smartphones au volant et sensibilise les automobilistes aux dangers liés à l’inattention sur la route, du 22 avril au 12 mai 2019.

Objet fétiche du quotidien, le smartphone est omniprésent dans la vie de tout un chacun. On le dégaine au moindre son ou à la moindre vibration. Même au volant, ce réflexe peut persister, risquant ainsi de provoquer des conséquences désastreuses.

En 2017, l’inattention sur la route a été responsable ou coresponsable de 1’055 blessés graves et 56 tués, ce qui représente un quart des accidents graves (Bureau de prévention des accidents, 2018). A noter que l’inattention est en tête du classement des causes les plus fréquentes d’accidents occasionnant des blessés graves ou des tués. L’utilisation d’un smartphone au volant est l’un des principaux facteurs causant ce défaut d’attention.

La POL souhaite sensibiliser les usagers de la route aux conséquences que peut engendrer ce comportement à risque. En quittant les yeux de la route, même pour quelques secondes, le danger d’accident est très grand. C’est pourquoi, il est recommandé de ne plus toucher à son téléphone durant la conduite de son véhicule.

La campagne « Pas touche ! Smartphone au volant, risque d’accident » cherche à illustrer ce propos par le biais d’un visuel coloré,  au premier abord ludique. En réalité, l’analogie avec une célèbre application mobile démontre, contrairement aux apparences, que la vie n’est pas un jeu et les conséquences de l’inattention au volant sont graves.

En complément à la campagne d’affichage, les agents de la POL seront présents sur le territoire de l’Ouest lausannois, du 22 avril au 12 mai 2019. Ils effectueront des contrôles préventifs durant lesquels ils remettront aux conducteurs un objet en relation avec la campagne. Néanmoins, les comportements à risque seront dénoncés et sanctionnés.

La POL rappelle que, au sens de l’article 3 alinéa 1 de l’Ordonnance sur les règles de la circulation (OCR), si l’utilisation d’un smartphone au volant est interdite, il en va de même pour toute autre activité (manger, manipuler son GPS, etc.) dès le moment où le conducteur ne porte plus son attention sur la route.