Nouvelle organisation policière dans l’Ouest lausannois

Dès le 1er novembre, la Police cantonale et la Police de l’Ouest lausannois vont tester une nouvelle forme d’organisation policière dans le district de l’Ouest lausannois. Le concept REGIO prévoit de passer sur le plan opérationnel à une « police intégrée décentralisée », développant l’autonomie régionale. La Police de l’Ouest sera intégrée dans les structures de la Police cantonale tout en respectant le cadre de la police coordonnée.

La Police cantonale et la Police de l’Ouest lausannois (POL) mettent en place une nouvelle organisation policière dite « police intégrée décentralisée » sur l’ensemble du district de l’Ouest lausannois à partir du 1er novembre 2018. Soutenu par les Autorités cantonales et celles de l’Association sécurité dans l’Ouest lausannois et approuvé par le Conseil cantonal de sécurité, ce projet de régionalisation de la police constitue un test pilote d’une durée de 24 mois dans le cadre de la police coordonnée vaudoise.

Le district de l’Ouest lausannois est considéré comme une région à part entière dans l’organisation policière vaudoise placée sous la responsabilité du commandant de la POL, appelé à devenir le répondant régional. Cette région est opérationnellement intégrée dans l’organisation de la gendarmerie, de manière similaire aux autres arrondissements, et intégrée aux structures de commandement de la Police cantonale, respectivement de la gendarmerie.

Lors de la phase pilote, les ressources et les prestations des deux polices sont mutualisées et les effectifs dédiés à la région restent inchangés. Les collaborateurs restent subordonnés administrativement à leur corps respectif.  Dans le but de mettre sur pieds des patrouilles mixtes, les compétences des agents de police seront alignées sur celles des gendarmes. Les agents de la POL obtiendront les compétences judiciaires durant la phase de test. En revanche, les enquêtes judiciaires restent principalement en main de la police de sûreté et du poste de Renens.

La réalisation de ce projet doit également permettre de trouver à terme des synergies non seulement dans le domaine opérationnel et de commandement, mais aussi en matière logistique (infrastructures, locaux, télématique, informatique, matériel, équipement et maintenance), tout comme dans le domaine de la gestion des ressources humaines (recrutement, sélection des collaborateurs et des cadres, formation continue ou concept « sport et santé ») et de la prévention ou de certaines spécialisations.

La mise en place de cette zone pilote REGIO sur le plan opérationnel doit permettre une optimisation des prestations à la population et aux Autorités du district sans augmentation de coûts. Les enseignements tirés de cette expérience pilote serviront à faire évoluer le modèle de police coordonnée.

Communiqué émanant de la Police cantonale vaudoise et de la Police de l’Ouest lausannois