Les employés d’entretien livrent de poignants témoignages pour sensibiliser à leur sécurité aux abords des routes

« Nous commençons le travail et là… c’est le rideau noir » – « En l’espace de deux secondes, j’ai tout de suite compris qu’il y avait quelque chose de grave qui se passait » – « Tout s’est arrêté au bord de l’autoroute ». Le danger est le lot quotidien des 331 employés d’entretien de la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR) qui travaillent au service de l’usager. Dans le cadre de la campagne sécurité 2019, ils témoignent, face caméra, afin de sensibiliser les automobilistes aux risques liés à leur métier et de les rendre attentifs à leur sécurité.

En moyenne, deux accidents professionnels liés au trafic sont à dénombrer chaque année parmi les employés de la DGMR. Dernier en date, un accident survenu il y a seulement trois semaines entre Epesses et Chexbres, blessant un collaborateur. Bien que peu nombreux, ces derniers ont souvent des conséquences graves, voire dramatiques, pour les personnes lésées et leur entourage, qui restent à jamais marqués par cet événement.

« C’était le 29 juin 2018, une date qui restera gravée dans ma tête. La secousse, le bruit d’impact, je ne l’ai pas vu venir (…) Le retour au travail a été psychologiquement dur. Quand je partais travailler, je n’arrivais pas à dire à ma femme et à mes enfants : « A ce soir ! ». J’avais peur que ce soit un mensonge et de ne pas tenir parole (…) J’ai découvert des facettes de moi que je ne connaissais pas, de la peine profonde (…) Mais après, il ne faut pas aller chercher trop loin. Il faut se dire qu’on a eu du bol, que la vie continue, et avancer. »

Des récits que l’on retrouve dans quatre films diffusés sur les réseaux sociaux du Canton, dans le cadre de la campagne sécurité 2019 de la DGMR : « Ces vidéos m’ont profondément bouleversée. J’ai été touchée par la force et la sincérité de ces témoignages, qui rappellent à quel point la route reste dangereuse pour nos collaborateurs, mais également pour les différentes entreprises qui œuvrent chaque jour sur le réseau routier. Ces hommes, ces femmes, effectuent une grande et noble mission de service public, qui mérite reconnaissance et attention de la part des usagers de la route », souligne Nuria Gorrite, cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines.

Afin de nouer le dialogue et de mettre en lumière leur travail, les employés d’entretien sont également allés à la rencontre de la population ce mardi 2 juillet à Lausanne, Aigle, Gland et Yverdon-les-Bains. À l’instar des années précédentes, la campagne d’affichage « Respectez notre vie. Nous protégeons la vôtre » est déployée dès aujourd’hui dans tout le canton.

Information émanant du Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud (BIC)