Le Conseil intercommunal accepte les comptes et le rapport de gestion 2017 de l’Association Sécurité dans l’Ouest lausannois

Dans sa séance du 16 mai 2018, le Conseil intercommunal a validé la gestion et les comptes 2017 présentés par le Comité de Direction.  Près de deux millions de francs sont restitués aux communes partenaires de l’Association Sécurité dans l’Ouest lausannois.

Suite à la situation critique vécue en 2016, en termes de manque de personnel uniformé, des montants importants, liés à l’engagement de jeunes agents, ont été inscrits au budget 2017, dans le but de combler les effectifs. La nouvelle politique salariale, introduite en janvier 2017, a toutefois permis de stabiliser le turnover puisqu’aucun départ n’a été enregistré durant l’année dans l’effectif policier. Cet élément et une augmentation des revenus, provenant entre autres du nouveau règlement sur les frais afférents aux interventions et prestations fournies par la POL, conduisent à la restitution de près de deux millions de francs aux communes.

A l’instar de la nouvelle politique salariale, la POL a procédé à la mise à jour de son règlement du personnel, lequel datait de la création de la POL en 2008. Ce dernier est entré en vigueur le 1er janvier 2018 et a permis, notamment, l’introduction d’une culture de feedback dans le processus d’évaluation.

Les agents de la POL bénéficient désormais d’un nouveau système d’aide à l’engagement (SAGA), lequel équipe déjà les centrales de la Police cantonale vaudoise et la Police de Lausanne. SAGA permet le partage d’informations entre centrales sur les interventions en cours et une géolocalisation sur cartographie de toutes les patrouilles qui se trouvent sur le secteur de la POL, et ceci indépendamment du corps de police auquel elles sont rattachées.

Lors de la séance du 16 mai 2018, le Conseil intercommunal a renouvelé sa confiance envers la POL. Il a exprimé sa volonté que le Comité de Direction poursuive ces actions visant à maintenir le niveau de sécurité par le biais d’une relation de proximité avec la population, les entreprises et les autres acteurs de la région, ceci de concert avec la police cantonale et les autres polices communales.