Bilan de la campagne « Rentrée scolaire 2017 »

La Police de l’Ouest lausannois a pris part à la campagne de prévention coordonnée pour la rentrée scolaire qui s’est déroulée du 21 août au 1er septembre 2017. Les agents étaient présents aux abords des écoles de l’Ouest lausannois pour sensibiliser les écoliers et les parents.

Ce ne sont pas moins de 300 actions qui ont été réalisées par la POL dans le cadre de la campagne de prévention rentrée scolaire. Présents autour des 38 collèges de l’Ouest lausannois, les policiers ont veillé au bon déroulement des entrées et sorties des classes et se sont assurés de la sécurité des écoliers.

Grâce à une bonne planification et une bonne coordination, les agents ont pu cibler de manière précise chaque action entreprise. Ainsi, toutes les écoles du district, en fonction du flux des écoliers, ont été visitées par les policiers au minimum cinq fois au cours de cette action.

Dans l’ensemble, aucune infraction grave n’a été relevée durant cette campagne. Un recadrage a cependant été nécessaire aux abords de quelques chantiers. En effet, certaines directives données par l’Unité Trafic afin de sécuriser le chemin de l’école n’ont pas été respectées. De plus, les parents ont été sensibilisés aux différents dangers que présente le stationnement ou l’arrêt inapproprié aux abords des écoles.

Les policiers ont également profité de l’occasion pour effectuer un rappel des règles de base aux patrouilleurs scolaires, qui effectuaient eux aussi leur rentrée! Au nombre de 22 dans l’Ouest lausannois, ils s’emploient à sécuriser quotidiennement le chemin de l’école pour les élèves.

***

Le retour en classe des écoliers permet de rappeler aux automobilistes et parents leurs responsabilités. Du 21 août au 1er septembre 2017, la Gendarmerie vaudoise et les Polices communales vaudoises invitent les usagers de la route à redoubler de vigilance afin de protéger les enfants sur le chemin de l’école.

Dans le canton de Vaud en 2016, 56 enfants piétons de moins de 15 ans ont été blessés, dont 24 se trouvaient sur un passage piéton. Cette même année au niveau Suisse, 12 enfants de moins de 15 ans sont décédés sur les routes, soit près du double qu’en 2015. Ceci représente la première cause de décès accidentel chez les enfants de moins de 15 ans.

Actions de sensibilisation auprès des conducteurs et des parents
Sur la route, une simple inattention ou la violation des règles les plus élémentaires peuvent avoir des conséquences dramatiques. C’est dans la poursuite de l’effort tant préventif que répressif coordonné par les différents acteurs qu’une nouvelle campagne de sensibilisation a lieu pour la rentrée scolaire 2017. Cette campagne, intitulée «Roues arrêtées, enfants en sécurité», est menée par les polices en collaboration avec le Touring Club Suisse (TCS), le Fonds de sécurité routière (FSR) et le Bureau de prévention des accidents (BPA). Mille affiches ont été remises aux communes du canton, ainsi que des banderoles du TCS, pour être placées aux abords des écoles.

À partir du lundi 21 août et durant dix jours, gendarmes et policiers communaux vaudois invitent les automobilistes et les parents à prendre conscience des dangers et à adopter les comportements les plus à même de protéger les plus jeunes. L’accent est mis en particulier sur le respect des règles de la circulation aux abords des passages piétons. Des contrôles de vitesse au moyen de radars mobiles sont également entrepris à proximité des établissements scolaires.

Une sensibilisation est également faite auprès des parents déposant leurs enfants systématiquement en voiture à l’école. Ceux-ci négligent parfois les zones de dépose ou de stationnement et vont jusqu’à perturber le trafic. La Police coordonnée les oriente ainsi vers une méthode pédagogique: la «conduite accompagnée». Elle incite les parents à exercer le chemin de l’école le plus sûr et de repérer les dangers liés à la circulation avec les enfants. Cela leur permet ainsi d’emprunter seuls le chemin de l’école, en toute sécurité, et de gagner en autonomie.

Prévention en classe dès le lundi 4 septembre 2017
Pour les enfants et adolescents en âge de scolarité et en apprentissage, l’appel de la route est puissant et ils oublient souvent que celui-ci s’accompagne de prises de risques. L’éducation à la sécurité routière dès le plus jeune âge est indispensable et constitue l’une des priorités des acteurs de la sécurité routière. À cet égard, les spécialistes de la prévention routière de la Police cantonale et des Polices communales se rendent périodiquement dans les établissements scolaires et professionnels dispenser des heures d’éducation routière. Ce faisant, les élèves bénéficient d’une formation de qualité et apprennent dès le plus jeune âge à développer leur conscience de la sécurité routière.

La Police coordonnée rappelle, en outre, que dans les véhicules, les enfants de moins de 12 ans, et dont la taille ne dépasse pas 1m50, doivent être placés sur des sièges pour enfants ou des rehausseurs et sanglés. Ne pas s’attacher implique que les occupants du véhicule ont trois fois plus de risques d’être blessés et trente-deux fois plus d’être tués. Sans ceinture, un choc à 50 km/h correspond à une chute du 3e étage.
Communiqué émanant de la Police Cantonale Vaudoise

Dans l’Ouest lausannois
En complément à l’action décrite ci-dessus, la POL sera présente lors des entrées et sorties des classes.
La campagne sera suivie, dès le 4 septembre 2017, par les cours de prévention routière dispensés par l’unité prévention de la POL, qui couvriront l’entier des degrés scolaires. Pour que les élèves qui démarrent la 1ère année soient plus visibles sur le chemin de l’école, ils se verront remettre le sautoir de sécurité. Les enfants de 3ème année recevront un gilet jaune.